Ralph Azham Tome 7 une fin à toute chose


Émission / Critique du 1 janvier 2015

Ralph Azham Tome 7 une fin à toute chose

Série : Ralph Azham

Tome 7 une fin à toute chose

Scénariste et Dessinateur : Lewis Trondheim

Edition Dupuis

Date de sortie 7 novembre 2014

C’est la fin du voyage pour Ralph et compagnie, le roi s’apprête à porter le coup de grâce à l’infâme Vom Syrus . En jouant la terre brulée sur la route de l’ignoble individu, le roi n’a plus qu’à trouver un objet magique pour annihiler le salopard. C’est donc avec un sentiment de fin de quête que Ralph, le roi et toute la bande se rendent d’abord sur un pic inaccessible pour trouver dans un temple oublié une baguette capable d’éradiquer la menace. Après moult tergiversations, quelques baffes et un peu de suspens, nos héros peuvent enfin se lancer dans la dernière ligne droite. Le tout s’achève au bout du monde, au cœur de la plaine dans les nuages, par un face à face tendu et cruel. Bien entendu comme dans toute bonne légende, conte, fable ou faribole c’est le meilleur qui gagne. Après, comme le dit le petit lion, c’est une autre histoire.

 

 

Il est toujours difficile au lecteur d’abandonner un héros qui le conduit au cœur de moult aventures. Il est toujours difficile pour un auteur d’abandonner sa créature, mais comme la vie, le mot fin doit un jour s’inscrire  sur le parchemin du temps. Une fois de plus mensonge et tromperie dans un monde surréaliste entraînent le lecteur pour un dernier coup d’archet. Lewis Trondheim achève avec brio une nouvelle page de ses contes.

Ralph Azam ressemble plus à un conte qu’à un récit fantastique ou chevaleresque. Il nous propose l’initiation d’un héros naïf quittant son village pour courir le monde en quête de sa propre vérité. Elle passe par un parcours où, à chaque étape, il en apprend plus sur le monde et sur lui même. La dernière étape passe par la mort et la rédemption pour enfin prendre sa place dans le cercle du Karma, l’accepter et jouer son rôle au sein de l’univers. C’est bien ce que nous offrent les histoires de Lewis Trondheim, tout en cassant les codes pour les remodeler à sa façon. Après Donjon, c’est au récit de chevalerie qu’il s’intéresse avec Ralph Azam. Nous retrouvons la bonne vieille idée que pour connaître diriger, son peuple un roi doit le connaître. Ainsi, après la route Ralph est prêt à gouverner et le roi à repartir pour découvrir les peuples les plus reculés de son royaume. Nous retrouvons cette idée du roi sage dans de nombreuses sagas comme Valentin de Majipoor, l’un des meilleurs exemples. C’est le peuple et la connaissance de ses sujets qui rend un roi sage. Lewis Trondheim ajoute une pincée de rire, un gramme de décalage, et la sagesse de l’auteur… enfin cette dernière reste encore à vérifier. Ce dernier album sans surprise ni rebondissement apparaît comme un point final ouvert sur d’autres aventures, peut-être ou peut-être pas !

Patrick Van Langhenhoven

 




Ça peut vous intéréssez !

Derniere émission, derniere critiques,... Des news toutes fraiches à dévorer !

Marzi Nouvelle vague
Première Partie
Bam !
Bam, ce n’est pas une nouvelle onomatopée à la mode en bande dessinée, mais la dernière  collection des éditions Gallimard Jeunesse, sortie le 23...
Le monde des Vikings
Auteur : Robert MacLeod Edition : Gallimard Jeunesse Date de sortie : 3 octobre 2016 Ce livre n’aurait pas vu le jour sans l’histoire d’un vieil...